Légendes républicaines

Médaillon de Rouget de Lisle
Musée Historique de Strasbourg
Par David d’Angers, 1845
Médaillon de Rouget de Lisle Musée Historique de Strasbourg Par David d’Angers, 1845
A-  |  A+
Quand le lièvre pointe le bout de son nez, le printemps n’est pas bien loin. L’occasion de vous entraîner sur des itinéraires fleuris d’un genre nouveau que nous vous laissons le soin de découvrir au fil de nos pages. Avec détour obligé par un village labellisé Quatre Fleurs, la consécration suprême en matière de fleurissement.

Les temps tragiques qu’a vécus la France, dès l’amorce de l’année 2015, ont suscité un sursaut national évoquant un « printemps français ». Jamais il n’a été autant question d’héritage national et de valeurs républicaines. S’imposait alors une visite au Musée Historique de Strasbourg. Pour un ressourcement. Et pour ne pas oublier que fut composée dans cette ville la Marseillaise, hymne d’une toute jeune République assiégée qui attendait son heure de gloire. Son auteur, Rouget de Lisle, y est dignement représenté de même que d’autres figures remarquables du Grand-Est français, tel le général Kellermann, vainqueur de Valmy. Sans oublier le général Kléber, l’autre Strasbourgeois célèbre, devenu légende lors de la campagne d’Egypte. Aujourd’hui, sa statue dressée au cœur de la place qui porte son nom est régulièrement fleurie en hommage aux valeurs républicaines incarnées par le héros alsacien.
Avec le printemps, on refait peau neuve. Ainsi en est-il du Musée Unterlinden de Colmar qui prend ses quartiers dans des espaces somptueux. Ou du Musée du pays welche, à une échelle bien plus confidentielle.
Avec le printemps, la région reprend des couleurs et ses villes retrouvent un tout nouvel éclat. Les routes à thème fleurissent de même que les circuits intimistes comme celui des magnifiques enseignes colmariennes sur les pas de l’Oncle Hansi.
Liberté, art de vivre, passion du savoir et de la beauté. Voici des repères essentiels de la culture en terre d’Alsace.
Sur les traces du lièvre s’impose alors une pause gourmande. Chez les maîtres chocolatiers de Haguenau par exemple. Suivez les longues oreilles et vous serez, à coup sûr, à la bonne adresse.
Belles fêtes de printemps sur les routes de la radieuse Alsace !